Maison

Les différents types de tuiles pour toiture : le guide complet

Choisir les tuiles de sa toiture de maison n’est pas une décision facile à prendre car il existe sur le marché de nombreux modèles. Chaque type de tuile a ses caractéristiques propres en termes d’efficacité et d’esthétique. Nous vous donnons ici tous les éléments pour bien les distinguer et faire le bon choix.

Un facteur clé : le prix

Un élément clé qui va influencer votre choix est le prix au m². Nous vous donnons ici une fourchette de prix pour chaque type de tuile (ces données nous ont été fournies par www.abctravaux.org) :

  • photovoltaïque : entre 900 et 3 000 euros le m²
  • romane : entre 25 et 75 euros le m²
  • plate : entre 80 et 100 euros le m²
  • grand et petit moule : entre 55 à 125 euros le m²
  • canal : entre 15 et 110 euros le m²
  • béton : entre 80 et 100 euros le m²
  • fibrociment : entre 89 et 20 euros le m²

Les tuiles classiques

Les tuiles classiques sont généralement des tuiles lavables fabriquées en terre cuite. Elles offrent une grande résistance au gel et pour les rendre étanches, il suffit en général de leur appliquer une couche de fongicide imperméable.

La tuile plate

Imitation parfaite des toitures en ardoise, la tuile plate peut être en terre cuite ou en béton. Elle est généralement recommandée pour les toits qui disposent d’une pente supérieure à 35°. Elle est adaptée à l’écoulement de l’eau de pluie et de la neige. Par ailleurs, ce type de tuile assure une excellente étanchéité grâce à leur capacité à se chevaucher les l’unes sur les autres. Pour un m², il faut prévoir environ 65 à 75 tuiles plates.

La tuile canal

Un peu plus lourde que la tuile plate, la tuile canal se présente sous forme de cône. Pour installer ce type de tuiles, on pose deux couches de tuiles l’une au-dessus de l’autre, puis elles se bloquent entre-elle par effet de glissement. Particulièrement adaptée pour les toitures qui présentent une faible pente, la tuile canal est souvent utilisée dans les régions ensoleillées, notamment le sud de la France. D’autre part, elle présente l’avantage d’une évacuation plus rapide des eaux de pluies, ce qui est particulièrement utile dans les zones où les orages sont fréquents. Pour un m², il faut prévoir environ 18 à 55 tuiles canal.

Les tuiles mécaniques

Les tuiles mécaniques se distinguent essentiellement des autres tuiles par une très grande étanchéité due au système d’emboîtement permettant de les poser.

La tuile romane

De par son aspect, la tuile romaine ressemble beaucoup à la tuile canal. Cependant, contrairement à cette dernière, elle s’installe très facilement grâce à sa pose à emboîtement. Elle est également reconnue pour être plus esthétique, notamment à cause des jolies couleurs qu’elle arbore. Une autre caractéristique de la tuile romaine concerne le fait qu’elle possède généralement un galbe moins important comparé aux autres tuiles que l’on peut trouver sur le marché. Pour un m², il faut prévoir environ 10 à 15 tuiles romanes.

Les tuiles grand-moule ou petit-moule

Ce type de tuile présente comme particularité sa diversité de forme. En effet, elles peuvent être à panne, à cornet ou à onde. Aussi, elles s’adaptent très bien à tout type de toiture. La preuve de cela, c’est qu’on les retrouve quasiment dans toutes les régions de la France. Pour un m², il faut prévoir environ 10 à 22 tuiles en fonction de la moule.

Les tuiles en béton

Parce qu’elles ont une durée de vie plus réduite, les tuiles en béton sont moins utilisées que les autres types tuiles qui peuvent avoir une plus grande longévité. Toutefois, pour les personnes qui font ce choix, elles bénéficient d’un avantage esthétique certain, car elles sont reconnues pour leur côté personnalisable. Elles peuvent être facilement pigmentées pour obtenir différentes couleurs en fonction des préférences de chacun.

Les tuiles photovoltaïques

Les tuiles photovoltaïques sont une alternative à l’installation de panneaux solaires. Leur gros point fort : elles sont écologiques et vous permettent de faire des économies d’énergie. Par contre, à l’achat et à l’installation, elles vous couteront beaucoup plus chères que des modèles classiques. Pour réduire ces frais, deux possibilités s’offrent à vous. Opter pour une installation hybride, c’est-à-dire avec des tuiles classiques et photovoltaïques ou obtenir une subvention pour l’installation si vous choisissez de faire appel aux services d’un professionnel certifié RGE.

Laisser un commentaire